Edouard Philippe, premier ministre et boxeur !

Un énorme merci à Monsieur Olivier Muller

Il s’appelle Edouard Philippe, il a 46 ans et depuis quelques heures est le nouveau premier ministre nommé par le tout récent président de la république, Emmanuel Macron. Et jamais dans l’histoire du pieds-poings français, un homme politique de cette envergure n’a été aussi proche du pieds-poings.

Cette photo a été prise dans la salle Madjid Nassah au Hâvre, le fief de Jérôme Le Banner qui a ses habitudes dans cette infrastructure où l’association Emergence forme ses champions. C’est dans ce contexte qu’Edouard Philippe, député-maire du Havre à l’époque, avait été convié pour une séance avec la star des stars du ring.

Le chef du futur gouvernement (il dévoilera mardi matin l’équipe qui prendra en main la destinée de la France) affiche un parcours politique assez classique puisqu’il sort des grandes écoles (Science-Po Paris et ENA) mais il est évident que sa pratique du ring est un fait assez rare et voir inédit chez ceux qui nous dirigent. Amateur de boxe, il s’y est adonné durant les primaires de la droite histoire d’y combattre le stress. Evidemment, aux côtés d’une icône comme Le Banner, il a pu apprendre comment gérer ce qui reste un combat dans son domaine. Le Banner une fois encore se montre précurseur en connectant dirigeants politiques et pieds-poings.

Cette nomination laisse espérer de grandes choses pour nos disciplines comme la légalisation du MMA. S’il ne s’occupera pas directement du sport en général et du ring quadrangulaire ou octogonal en particulier, il aura forcément un regard sur ce qui se passe en matière de combats. Avec Emergence mais également des hommes influents parmi les promoteurs et les boxeurs, il peut donner des orientations de ce que doit être la politique pugilistique en France même si elle occupe une place infime aux côtés d’ogre comme le football, le rugby, le handball et bien d’autres.

Bien entendu, gérer la destinée d’un pays n’est pas une mince affaire qui plus dans le contexte sociétal actuel. Edouard Philippe a des défis à relever et si la boxe pieds-poings ou non l’aide à cela (il pourra s’entraîner à Matignon puisqu’une salle de sport a été aménagé par Manuel Valls qui vraisemblablement pratiquait la boxe également) ce sera une forme de reconnaissance pour nos disciplines qui auront désormais, nous en sommes sûrs, la possibilité d’être reconnue et valorisée comme il se doit.

 

Evénement

Nos partenaires

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s