Old School : Fabio Pinca faisait trembler la Suisse

Le 30 avril 2005, la Post Tenebras Cup accueillait un jeune boxeur français de 21 ans appelé Fabio Pinca. Ce jour-là, le jeune protégé de Nasser Kacem à l’époque affrontait la star irlandaise du full contact, Gary Hamilton. Pour l’anecdote, Fabio avait affronté un autre grand en devenir, Giorgio Petrosyan, quelques mois auparavant et il s’est incliné face à l’arménien, c’est aux poings, un petit coup d’arrêt dans la série de victoires avant la limite de Giorgio.

Sa carrière était plus que jamais placée sous le signe du challenge !

Une fois encore, on ne donnait pas cher du petit français face à l’ogre irlandais qui se lançait en kick boxing après avoir fait le ménage ou presque dans les règles du full contact. Accompagné de Nasser Kacem donc mais également de Yohan Lidon et Abdallah Mabel qui avait affronté Samir Berbachi le même soir, Fabio a fait trembler la Suisse en deux rounds. Avec des frappes chirurgicales en poing comme en jambe, il avait littéralement puni Gary qui n’était pourtant pas un tendre. Pour moi ce combat est le vrai départ de la carrière de Fabio Pinca qui allait enchaîné rapidement par la suite une série de 11 succès face à des thaïlandais, mais également des français et pas des moindres. Il s’est permis le luxe de battre à deux reprise Totof.

Fidèle à lui-même, Fabio Pinca avait eût le succès modeste malgré le fait qu’il boxe aux côtés de Jérôme Le Banner ce soir-là ! Il avait bien malgré lui donner plusieurs leçons ce 30 avril 2015 lors de la dernière édition de la Post Tenebras Cup proposée par Olivier Muller, Carl Emery et Jean Daniel Pfund.

D’abord, le talent n’est pas une question d’âge. Pinca a la boxe dans son ADN c’est un fait. Son fighting spirit à toute épreuve n’est plus à prouver mais il faut noter qu’il l’a depuis toujours. Sur cet affrontement, il avait impressionné par son sens de la réplique mais également dans la gestion du combat puisqu’il avait su accélérer au moment opportun pour faire mal et briser les résistances physiques et morales de son adversaire.

Ensuite, il remet au goût du jour, ce cheminement, cette logique de fonctionnement qui vaut qu’avant de parler d’un boxeur, il faut le connaître et s’être intéressé à son parcours pour pouvoir émettre un jugement ou un pronostique.

Enfin, il était bel et bien inscrit sur la liste des phénomènes pugilistiques de l’époque pour ce combat mais également pour ses prestations hors de France puisqu’il évoluait en Thaïlande, en Italie, en Espagne et en Suisse. Il faut rappeler à celles et ceux qui veulent s’illustrer en pieds-poings, qu’un parcours sportif se construit, que rien n’est simple en matière de ring. Il faut savoir gérer et réfléchir sans brûler les étapes, c’est la condition sine qua none pour durer. Faire carrière est une chose, marquer les époques en est une autre. Car de Fabio Pinca, on parlera sur plusieurs générations.

Ce succès, obtenu dans un show télévisé de surcroît, restera un moment fort dans l’histoire du pieds-poings français. Cette date fût celle de la révélation en même temps que le lancement évoqué ci-dessus d’un homme qui est devenu par la suite multiple champion du Monde, vainqueur du Thai Fight, champion du Rajadamnern……

Evénement

Nos partenaires

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s