Blagnac « Punch Night » : La Savate sur son 31 !

Par Luxo . Photos Droits réservés : P.Derewkany

La file d’attente devant le gymnase des Ramiers à BLAGNAC laissait augurer d’une belle affluence pour ce gala de Savate Boxe Française/Savate Pro, organisé par Mohammed BENGUENAOUI et Siriki KONDE.
Les diverses règles des confrontations ont permis de voir toutes les facettes de la « B.F » lors de gala : assaut technique, combat de juniors, combat féminin en Savate Boxe Française et enfin combats en Savate « PRO », pour les plus aguerri(e)s.

La dénomination «Pro » doit ici être comprise comme l’abréviation de « promotionnelle». L’idée sous jacente est de valoriser la Savate B.F par le biais de tenues plus esthétiques (torses nus pour les hommes, simple brassière pour les femmes) mais aussi de permettre la venue sur le ring (avec des chaussures donc !) des combattant(e)s des autres disciplines et de ne pas interrompre les échanges en autorisant les coups non « armés ».

Avec cette codification sportive simplifiée et via l’investissement de l’équipe de la PUNCH NIGHT, le contrat est rempli : il est enfin possible de projeter des rencontres inter-disciplines en « terrain neutre », bravo aux organisateurs qui réussissent aussi sur ce point leur gala.
Si la star locale Modibo DIARRA a trouvé à qui parler avec un opposant russe venant du Kick Boxing, les connaisseurs ont pu voir que la muretaine Lizzie LARGILLIERE n’aime rien d’autre que le ring, quelque soit la discipline ! Opposée à une combattante à la défense parfaite, Lizzie a su s’adapter en Savate Pro et a fait parler sa préparation physique irréprochable.

Savate Pro . 5×2 mn. -65kg : Modibo Diarra (France) vs Dimitri Ivanov (Russie)
Igor Korotkih, manager ayant accompagné les combattants russes, réserve de jolis surprises aux combattants français. Dès les premières secondes du combat, on voit bien que Dimitri Ivanov est venu de sa lointaine ville de Saratov pour opposer autre chose que son franc sourire et ses épaules de déménageur à Modibo DIARRA !
Pour ceux qui suivent les évènements de Kick Boxing, on retiendra que Dimitri est issu du même team qu’Alexander Stetsurenko, qu’il a préparé son combat avec sérieux et que son démarrage en trombe a imposé une vigilance de chaque instant à Modibo… Avec la sérénité qu’on lui connait, Modibo a joué ensuite sur les spécificités de ses « chaussons », imposant des frappes piqués à un opposant mettant beaucoup de conviction dans des impacts trop isolés.
Modibo fait parler sa science de l’esquive, parvient à prendre au final assez peu de coups et offre ses techniques spectaculaires aux écoles de Boxes venues nombreuses dans le public. Modibo, depuis plus de dix ans, reste le meilleur représentant qui soit en Boxe Française/Savate surtout par son attitude sportive irréprochable, son talent pugilistique et sa gentillesse sur , avant et près des rings. Il l’emporte logiquement aux points.

Superfight . Savate Pro . 5×2 mn. -54kg : Migner Mathilde (France) vs Valeriya Kolosheina (Russie)
Mathilde vaincra aux points une gauchère titrée en Kick Boxing et Sanda en Russie, qui n’a pas pu faire grand-chose néanmoins devant la championne de France en titre, en mode « tour de contrôle » déroulant sa boxe variée et technique, posée au centre du ring et maître du cadrage.
Valeriya enchaine bien quelques fulgurances en poings qui n’inquiètent pas Mathilde, l’écart de taille et le placement conquérant de la française fait le reste… Mathilde, concentrée comme à son habitude, est sans doute déjà tournée vers la suite des évènements pour elle : le tournoi qualificatif du Championnat du Monde Combat, fin Juin à Varazdin (Croatie).

Superfight . Savate Pro . 5×2 mn. -54kg : 
Lizzie Larguillière (Muret, team Bonadei) vs Margot Bouyjou (Bron SBF)
Margot est la championne de France en titre de B.F chez les -52kg, elle accuse ainsi une taille bien inférieure à la longiligne et tonique Lizzie, qu’on sait performante dans tous les sports de combats.
Margot boxe sous les conseils du brillant coach Laurent Faubel, sa garde hermétique ne laissera que très peu de prises aux assauts de Lizzie mais ces derniers sont nombreux et puissants. Alain BONADEI (coach de Lizzie) affichera un large sourire en fin de combat, il sait que la Savate Pro est une corde de plus à l’arc de Lizzie, championne souriante et accessible qui a régalé ce soir là le public.
Lizzie Larguillière l’emporte aux points, il est difficile de définir si Margot a donné le meilleur d’elle-même ce soir là, aussi une possible revanche peut être envisagée ?

Superfight . Savate Pro . 5×2 mn . -85kg : Chritopher Brugiroux (Club BF Aigueperse) vs Karamba Kebe (BF Ile d’Espagnac).
Christopher évolue habituellement en -80kg, il est manifestement bien préparé car finaliste il y a peu du championnat Elite « A » face au très bon Dylan COLIN. Avec un physique faussement nonchalant, on peut croire à son manque de tonicité mais sa frappe en poings est précise, le garçon profite bien de sa grande taille et il ne perdra aucune opportunité en ligne basse.
Face à lui, le mi-lourds pensionnaire du CREPS de Toulouse Karamba KEBE est un jeune athlète de 22 ans au physique impressionnant, à la marge de progression évidente et dont on reparlera sans doute dans les colonnes du site « Lesinfosdufight »…On l’a vu par le passé se confronter à Romain FALENDRY, la relève chez les hommes forts semble assurée en Sud Ouest !
Christopher lui a toutefois fait face sans aucun complexe et a construit sa victoire aux points, très intelligemment. Il fait résonner de beaux impacts en sorties de corps à corps et l’emporte devant un adversaire mécontent de sa prestation mais respectueux de la décision. Deux beaux sprotifs qui prouvent que la gestuelle chez les « costauds » peut être esthétique, bravo à eux !

Superfight . Savate B.F . 5×2 mn. -54kg : Shirley Arlacon (Punch Savate GANNAT) vs Elodie Baudras (TCMS)
La presque locale Elodie BAUDRAS est venue avec ses supporters qui donnent de la voix mais elle se livre trop peu dans les premiers échanges. Shirley est plus précise dans ses déplacements et contres, solide sur ses appuis. A mi-distance les impacts se font plus durs à partir de la troisième reprise et les deux jeunes femmes livrent ainsi un match plein, où la diversité des lignes d’attaque et la mobilité de Shirley sera récompensée par les juges.

Evénement

Nos partenaires

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s