Chine : le grand coup de la savate boxe française !

merci à Jérôme Huon

Président de la fédération française de savate boxe française, Joël Dhumez est un président de terrain qui sait ce qu’il veut et ce qu’il ne veut pas. Homme discret par excellence, il a gravit les échelons pour accéder aux fonctions qui sont les siennes, avec sa vision du développement de la savate boxe française. L’homme est prendre son temps mais il aime faire dans le concret.

Et l’accord signé avec la Chine est sans aucun doute, une action qui restera dans ses mandatures de président. Après avoir envoyé Mehdi Kada et Mohamed Diaby deux de ses meilleurs représentants il y  a quelque semaines au pays de la Grande Muraille, la savate boxe française a d’emblée trouvé sa place dans un pays émergent en matière de pieds-poings.  L’essai a été concluant lors de la première édition du KFWC (Kung Fu World Cup).

D’autres compétitions de grande envergure avec des tireurs (ndlr : pratiquant de savate boxe française) français au programme. La force de Joël Dhumez réside dans le fait que le style cher au comte Baruzzi est géré par une entité fédérale, loin du conflit dans lequel sont enlisées, les autres disciplines pieds-poings. Et puis, la savate boxe française a une histoire et des traditions qui ont forcément plu aux dirigeants chinois.

Concrètement, c’est une excellente nouvelle pour la France de la savate boxe française mais également celle du pieds-poings dans son ensemble. Cet accord est une véritable récompense pour le made in France. Pour la SBF, c’est une belle opération car cela va forcément attirer un peu plus les boxeurs vers une discipline en pleine expansion après quelques années de flottement. S’il ne faudra pas perdre l’adn de la savate, il est essentiel de la moderniser avec des actions comme celle-ci, à travers des confrontations de savate pro, un peu partout dans le Monde.

Communiqué de presse 

Mardi 21 mars, nous nous sommes retrouvés au Palais des Sports Marcel Cerdan à Levallois, afin de signer un accord entre la Fédération française de Savate et Madame et Monsieur Liu, respectivement Présidente et vice-Président de la Fédération chinoise de Savate et du groupe BKS. Cet accord s’inscrit dans la continuité du 1er volet du KFWC (Kung Fu World Cup) ayant eu lieu en Chine, en janvier dernier. 2 catégories (-75 et -80) étaient représentées en Savate Pro au sein d’une compétition d’arts martiaux mixtes (à la chinoise), Mohamed Diaby et Mehdi Kada se sont vue décerner, non sans mal, les 2 premières ceintures du concept. En novembre prochain, la Fédération française et BKS collaboreront dans l’organisation d’un nouvel événement parisien (lieu encore à définir) où 4 à 6 ceintures se verront disputées dans des tournois à 4 et dans les règles de la Savate Pro. A suivre de près…

Evénement

Nos partenaires

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s