En continue

Cédric Doumbe confirme au Partouche Kickboxing Tour

cedric-doumbeC’est dans un magnifique écrin du casino du Lyon Vert, que Kader Marouf avait convié ses hôtes pour les grandes finales de son organisation. Le promoteur lyonnais avait bien fait les choses avec de surcroît une fightcard qui a livré son lot de sensations fortes. Une mention spéciale pour les différents spectacles de magie et de cirque qui ont médusé le public.

En s’imposant comme il l’a fait dans l’épreuve finale du Partouche Kickboxing Tour 2016, Cédric Doumbe a envoyé un message fort, très fort à sa catégorie. Car sous la griffe de Samir Mahjoubi, l’homme a opéré de profond changement dans sa manière de faire entre les cordes.

Que ce soit face à Saïd Zahdi auteur d’une très bonne prestation ou à Vedat Hoduk qui a connu un début de soirée moins engagée, « Doumced » a fait de grandes choses face à des adversaires bien plus difficile à négocier que prévu. Ce qu’il faut noter c’est la puissance de ses coups mais également cette aisance à les donner. Au corps, au visage ou dans les jambes, ça claquent fort sans oublier le rythme qu’il est capable de mettre malgré une telle intensité. Si l’homme est connu pour son côté showman un peu provocateur, il a démontré qu’il savait montré un autre visage une fois entre les cordes. Peu sur la planète peuvent se targuer d’avoir battu un boxeur aussi redoutable que Vedat Hoduk. Cédric l’a fait 2 fois et avant la limite, excusez du peu. Ce tournoi était un vrai piège tendu mais finalement, Doumbe a répondu avec la manière aux interrogations qui étaient faites.

Alors évidemment, cela relance un peu plus le débat autour de sa catégorie (ndlr : -75kg). Il est un client sérieux pour de grandes choses en espérant qu’il accède de nouveau aux échéances d’importances. Vainqueur de Murtel Groenhart, la France attendait une confrontation avec Nieky Holzken, champion du Glory en titre. Les organisateurs du Glory l’ont vu différemment et c’est dommage même s’il va être difficile au Glory de ne pas donner cette opportunité au français pour la date du 10 décembre prochain.

Bien entendu que les finales du Partouche Kickboxing Tour ne se résume pas aux seules actions de Cédric mais force est de constater qu’il a volé la vedette aux autres boxeurs présents.

Roman Kryklia chez les lourds a pris la première ceinture du genre puisque Kader Marouf inaugurait les épreuves à élimination directe dans cette catégorie. Vainqueur de Daniel Lentie en demi finale, malgré un bon finish du français, Roman a la part belle face à Arnold Oborotov en finale. En effet, ce dernier affichait les stigmates de son combat face à Pavel Voronin. Les deux hommes s’en sont donnés à coeur joie et Pavel méritait l’extra-round pour ce qu’il accompli en point. Arnold, les appuis amoindris n’a rien pu faire lorsque le biélorusse à sorti les low-kicks. C’est pourtant sur un genoux magistral au visage qu’il va abréger la rencontre.

En lien direct avec le web

box fight-night krush kunlun
ufc ndc bellator k1
afld
k-1-euro1 iska wkn wmc

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :