En continue

100% émotion au Choc Des Gladiateurs 2016

2Crédit photo : Un autre regard . Guillaume Leclercq (photographe officiel de la Fight Night Saint Tropez)

Cette 15ème édition est sans aucun doute la plus riche en émotions fortes de toute l’histoire du show de Marc Notari qu’il faut saluer ici. La météo a rendu incertain le déroulement de la soirée. Mais les dieux de la boxe étaient au Lavandou et finalement, le beau temps revenu, les combats ont pu se déroulé normalement. Ce Choc Des Gladiateurs était une fois de plus placé sous le signe de la solidarité : Les gestes de Marc Notari à l’intention des enfants malades ou issus de couches sociales qui souffrent ont été magiques. Et puis il y a eût les larmes de Steeve Valente qui a fait ses adieux au ring après avoir livré une dernière bataille, pas simple à négocier de surcroît. Que dire de la maestria de Modibo Diarra ou de la frappe redoutable de Wallid Haddad sans oublier le coup d’oeil de Johane Beauséjour. Retour sur cette quinzième édition qui a pu s’appuyer sur des boxeurs chevronnés mais également la nouvelle génération.

Steeve Valente tire sa révérence…pour de bon

Il avait déjà annoncé son retrait des rings Steeve Valente mais son dernier fight lui avait laissé un goût amer. Pas question de rester là-dessus et après un retour gagnant en plusieurs dates, Steeve affrontait son dernier adversaire en la personne de Michele Leonzio. Le français est parti tambour battant dans cette rencontre, peut être un peu trop car si l’italien subi ce premier round, il pose des problèmes avec ses combinaisons des deux mains. Valente use avec ses jambes qu’il triple parfois mais Leonzio est un  dur qui ne va jamais lâché même s’il oublie un peu trop ses membres inférieurs. Steeve Valente fait la différence en variant les combinaisons et s’adjuge logiquement ce qui est son dernier succès.

La classe de Modibo Diarra

C’est une véritable démonstration qu’a livré Modibo Diarra face à l’italien Cristiano Faustino. Le français a pris du plaisir sur le ring et ça s’est vu. Les téléspectateurs de Canal+ vont apprécier son travail en jambe, ce jab en piston qui masque les techniques à suivre sans oublier ce rythme qu’il impose. Son adversaire axe en zone basse mais subi le rythme du toulousain qui se permet les coups de pieds retournés et autres front-kicks au visage qui trahissent le passé de tireur de Modibo qui a tout gagné en savate boxe française. Bizarrement, il s’impose à la majorité des juges dans ce combat qu’il a mené de la tête et des épaules.

Wallid Haddad tout en puissance

Nous l’attendions ce combat entre Wallid Haddad et Yazid Boussaha. Un affrontement entre deux boxeurs offensifs et agressifs dans le bon sens du terme. Le maître mot de cette rencontre est puissance, celle de Wallid Haddad. Il cogne fort Wallid Haddad, reconnaîtra après le combat Yazid Boussaha. Et c’est que les les frappes dans les jambes de Wallid ont fait des dégâts dès le premier round. Compté Yaz est reparti à chaque fois au combat, tentant de placé ses genoux redoutables face à ce roc, ce guerrier des temps modernes qui frappe lourd des deux mains. C’est pourtant avec ses jambes qu’il va abréger la rencontre dans la dernière reprise, l’arbitre arrêtant sagement le combat. Belle victoire de Wallid Haddad qui fait un retour au premier plan.

Johane Beauséjour, insaisissable

Johane Beauséjour affrontait l’italien Francesco Palermo. Après avoir soigné son entrée, Beauséjour a fait du Beauséjour face à un  adversaire méfiant. Showman Johane passe tout en revue mais doit se méfier du métier de l’italien issu de la boxe thaïlandaise. Le français varie son travail, ponctue en genoux, shoot dur sur les bras. Très à l’aise, il lâche ses techniques de jambe, chambre un peu et durci des deux mains. Au final il s’impose aux points et va gratifier le public d’une danse accompagné des Dream’s Girls qui ont mis une ambiance de feu dans le théâtre de Verdure.

Un match nul et un arrêt médical pour ouvrir la soirée

Xavier Ménard et Yohan Loiseau ouvraient la carte pro. Les deux hommes ne se sont pas faits de cadeaux même si Xavier s’est montré le plus efficace dans les échanges. Offensif comme jamais, il cadre bien la boxe en mouvement de Yohan à qui l’on demande plus de rythme. Ce qu’il ne parviendra pas à faire et sur un coup de genoux qui provoque une coupure profonde, il est arrêté dans le deuxième round. Belle victoire de Xavier Ménard qui mérite que l’on s’intéresse à lui.
Chez les -91kg, Youssouf Saïdi et Ciprian Petricia Cainari (Roumanie) ont offert un match électrique où l’envie d’en découdre était trop présente. Le français a pourtant fait mouche avec ses droites en ligne et ses genoux, le roumain chargeant des deux mains, voulant à tout prix imposer l’épreuve de force. Au terme des 3 reprises un match nul est déclaré, un verdict sévère pour le français qui méritait mieux.

En lien direct avec le web

box fight-night krush kunlun
ufc ndc bellator k1
afld
k-1-euro1 iska wkn wmc

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :