En continue

Carl « Iron » N’Diaye : en Chine et ailleurs, vie d’un nakmuay en Asie..

IMG-20160417-WA0002Par Luxo

Les Infos Du Fight vous tient au courant de l’actualité des sports pieds-poings, en étant le plus réactif possible à toutes les facettes des activités pugilistiques. Nous suivons aussi certains athlètes dont le projet sportif nous a séduit et avec lesquels nous maintenons un lien régulier. Ainsi, depuis plusieurs saisons et afin que les lecteurs passionnés soient le plus au fait de ce qu’exige le sport de haut niveau, nous donnons la parole à Carl « Iron » N’Diaye. Nakmuay professionnel, faisant partie du très renommé « Team BOUGHANEM », il se met au K.1 avec un certain succès et participe à l’essor des organisations chinoises…

Le plus dur dans ton sport si exigeant est de durer sur le circuit « pro »…Quelle actualité te concernant ?

On peut dire que j’ai mené une forme de bilan sur ma carrière, afin de me remettre en question et réaliser, comme Youssef Boughanem me l’avais dit auparavant, que je cumulais des erreurs jusqu’au combat contre Saiyok… La plus grosse était de faire des cutting (pertes de poids ) énormes de plus de 15 kg à chaque fois pour être lors des combats à 72 kg…De quoi se dégouter avant même de monter sur le ring, d’où selon moi des résultats irréguliers sur une saison complète. J’essaye d’être plus raisonné dans mon approche des choses et de mon sport, en un mot d’être plus professionnel et peu à peu, je crois que j’y parviens.

received_1579347345709894Pourquoi tu perdais autant de poids pour boxer dans cette catégorie ?

Le hic était qu’avant je n’avais pas de contact pour boxer à 80 kg ( par exemple avec la Chine ou la Russie) et donc en Thaïlande pour boxer et juste gagner mon salaire, je devais descendre de catégorie. Comme je l’avais évoqué sur le site LIDF avant Saiyok, une perte de 17 kg en deux semaines pendant ramadan était une prise de risque ! Mais bon, c’était mon choix, même si ce combat m’a coûté cher : une rupture du ligament du biceps…depuis, j’ai un biceps « raccourci ».
Juste après ce combat, j’ai enchaîné avec une victoire en Septembre en Chine, où j’ai continué à boxer parmi les meilleurs, étrangers et chinois…mais enfin cette fois  à 80 kg !!! Et cela marche beaucoup mieux, je ne m’étais pas préparé convenablement …mais boxais surtout en réalité pour honorer mes engagements. Il fallait que je parvienne à retrouver une motivation et «  Al hemdoullilah », je crois l’avoir trouvé… En plus de cette motivation personnelle, lié à ma vie privée, j’ai eu l’occasion de signer un contrat m’assurant un certain confort financier, de bonnes primes, et éventuellement des sponsors.

Le contexte de ton team actuel est plus favorable pour te préparer  ?

Oui, tout à fait ! En m’entrainant toujours chez mon mentor, modèle et frère Youssef Boughanem, j’ai rencontré Ayong, un manager chinois assez influant, « propriétaire du Phupanmuang Ayong Gym » à Bangkok. Bref, le bilan de l’année passée est bon, avec 3 victoires pour 2 défaites, puis une coupure de quelques mois. Désormais, je devrais boxer une fois par mois pour la nouvelle organisation chinoise « Super Star Fight ». Il y’a plein de propositions aussi intéressantes dans d’autres organisations et d’autres pays mais chaque choses en son temps : d’abord, mon combat du 21 Mai.

IMG-20160417-WA0001

Sur l’une des photos, le biceps sectionné est assez impressionnant …N’est ce pas un prix fort que tu payes là pour ta passion ?

Haha, oui on peut voir sur certaines photos ce biceps découpé ! On dira que c’est le prix de mon rêve d’enfant, j’accède à des choses un peu hors normes, cela en fait partie j’imagine… Sur les autres photos, la légende pour vos lecteurs : je suis avec Lixing qui est promoteur en Chine et Singdam, que beaucoup connaissent et qui était dans mon coin. Nous parlions de sacrifices, sachez que tout le monde en fait ici, comme lors de ma défaite un peu controversée contre le champion Bai Jinpin, qui était certes fort … mais qui finit quand même avec une double fracture du bras face à moi ! Cela tient à une bonne adaptation aux règles du K1, il me reste du boulot mais je commence à être performant à ce poids de 80-82 kg. Tout cela continu à me plaire et me passionner, je termine sur un merci à Allah très miséricordieux pour ses bénédictions et merci à ma famille, mes proches (tous mes frères), Youssef Boughanem spécialement qui est toujours là même dans des moments très durs et… à bientôt pour la suite !

En lien direct avec le web

box fight-night krush kunlun
ufc ndc bellator k1
afld
k-1-euro1 iska wkn wmc

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :