En continue

Les espoirs du Sud Ouest : Fabien SEGHIRI

Par Luxo

Les villes du Sud Ouest ont du mal à asseoir leur renommée sportive au-delà du Rugby mais y vivre sa passion pour les sports pieds-poings reste possible. En ce qui concerne le Muay Thaï, le BOXING FACTORY de COLOMIERS fait son bout de chemin et amène des élèves à briller sur les rings.  Aussi, pour relayer notre série des « Espoirs du Sud Ouest »,voici Fabien SEGHIRI. Passionné par son sport, 100 % nakmuay dans son approche du combat, au style esthétique et sans déchets, Fabien est déterminé, appliqué et modeste : fort de ces qualités, il devrait vivre à 25 ans encore de belles années d’aventures pugilistiques.

Présentation pour nos lecteurs, tes débuts en Boxes, tes profs et clubs marquants ?

Salut à tous ! Je m’appelle Seghiri Fabien, j’ai 25 ans, actuellement 21 combats Pro et j’évolue chez les supers-légers , soit à 67 kg (en fait, je peux boxer de 65.5kg  à 69kg). Je vis sur Toulouse avec ma femme et mon fils de 14mois. J’ai commencé la boxe à l’âge de 17 ans à Lavaur, petite ville du TARN (81), dans un petit club avec Monsieur Jordi Moreno…Au début, je faisais cela uniquement en vue de me dépenser un peu, sans grandes ambitions sportives. Puis j’ai rencontré Rachid Zeryouh qui m’a pris sous son aile au « Boxing Factory Gym » de Colomiers et là des choses plus sérieuses ont commencé. Il m’a fait évolué, peu à peu et j’ai l’ambition d’aller le plus loin possible. On a vécu quelques belles anecdotes, comme un combat international contre un suisse beaucoup plus lourd : combat très dur après lequel pendant 2semaines, il m’était devenu impossible de mettre mes chaussures !

Qu’est ce qui pousse un jeune à se tourner vers un sport aussi exigeant ?

La fierté de s’engager totalement dans un sport aussi dur, se prouver des choses, se priver bien souvent et faire des concessions dans la vie pour atteindre la victoire ! Je m’entraine dur et je suis conscient du fait que mentalement, tout le monde ne peut pas devenir un combattant au niveau « pro»… Et parvenir jusqu’à la veille du combat, jour de stress ultime, puis le jour du combat, l’accès aux vestiaires, et enfin sur le ring où 1milliard d’émotions apparaissent : ce petit moment que seuls deux  boxeurs face à face connaissent, c’est juste génial !

La structure où tu t’entraines actuellement, peux tu nous la présenter ?

Je m’entraine au Boxing Factory Gym de Colomiers, avec Rachid, Nasser et  Emmanuel. D’autres combattants sont en passe de devenir coachs,  Yakouba CISSE et Malik SKOU ; Karim y est présent pour la préparation physique. Nous avons une salle ouverte le matin et le soir, cela permet de bien s’entrainer en fonction des horaires de chacun, le lieu est vraiment de qualité.

Ton intérêt pour le Muay est il exclusif ? Te voit-on aussi en K.1 ?

Moi, j’avoue que j’adore le Muay Thai, c’est vraiment la discipline dans laquelle je me sens le mieux, où je m’engage et qui me plait le plus…Mais le manque de dates pose problème, alors évidemment, si on me propose des fights en K1, je dis toujours oui !

Quels objectifs pour cette saison ? Sur le plan sportif et personnel?

Mes objectifs seraient déjà de boxer un maximum, partout ! Bref, j’ai vraiment « faim » comme on dit, avec ou sans titres en jeu, même si je fais les championnats de France donc j’espère les remporter en faisant de jolis combats.

Raconte nous ton parcours en Thaïlande ?

Mon premier voyage fut en 2011, où je suis allé sur l’île de Koh Phangan pendant 1 mois, chez Chinnarach,  j’y ai fait 2 combats que j’ai gagné…Aussitôt rentré, je voulais repartir, pour te dire à quel point j’étais fasciné par ce pays ! Ensuite, je suis allé au Lookprabat dans le Nord durant 1mois et demi, puis au Sasiprapa Gym a BANGKOK, par deux fois, puis enfin à deux reprises au Looksuan. J’ai boxé pour la TV « Channel 5 », au Stadium World Boxing de Pattaya. J’ai modestement mené un parcours de combattant sur place, je comptabilise 6 combats là bas et j’adore ce pays, son ambiance, les gens et leur état d’esprit, c’est juste trop bon… Tous les farangs connaissent cela, les seules odeurs à peine arrivé à l’aéroport me procurent des sensations extraordinaires.

Les nakmuays et boxeurs français ou européens que tu apprécies ? et les thais ?

Alors voyons … Liam Harisson, Andrei Kulebin, Dylan Salvador, et Topic, un américain…Chez les thaï, il y en a énormément que j’adore mais surtout Pet-u-Tong, Seksan, Pornsane, Yodsila . Comme souvent LIDF laisse le mot de la fin au coach, cette fois Rachid ZERYOUH du BOXING Factory : « Fabien est un boxeur qui en veut, il s’entraîne sans relâche pour se perfectionner et faire partie des meilleurs. Il est arrivé au club à sa création il y a 5 ans, depuis c’est un fervent combattant du Boxing Factory et c’est donc toujours un plaisir de s’occuper de lui : que cela soit à la salle ou sur le ring, je sais qu’il donnera le meilleur ! « .

En lien direct avec le web

box fight-night krush kunlun
ufc ndc bellator k1
afld
k-1-euro1 iska wkn wmc

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :