En continue

Les boxeurs français ont-il toujours la côte ?

www.pbase.com/barbubro

C’est la question que nous nous sommes posés en regardant les nombreux résultats de ce week end. Car si revers sportif il peut y avoir, les décisions controversées sont de plus en plus nombreuses qui plus est à l’encontre des leaders français.

De toute évidence, rien n’est épargné aux combattants hexagonaux lorsqu’ils intègrent des circuits mondiaux : là où d’autres boxeurs venus de nations différentes mais porteuses, bénéficient de combats que l’on pourrait qualifier d’adaptation, les tricolores sont tout de suite dans le vif du sujet face au top 10 voir top 5 de l’organisation. Quid des conditions post-fights comme par exemple le temps de récupération très restreint entre les combats dans le tournoi auquel participait Karim Ghajji ce week end au Glory. Seulement 25 minutes de récupération, ça fait un peu court quand l’adversaire bénéficie du double. Nous ne reviendrons pas sur ce qu’a subi Anissa Meksen il y a quelques semaines là aussi dans un tournoi. Que dire des douze rounds réalisés par Abdellah Ezbiri au Krush : le français avait été tout simplement spolié de ce qui lui revenait.

Alors la question se pose : les français ont-ils encore la côte hors de France  ? Vraisemblablement non ! Pire encore, on ne croît plus en la valeur marchande des athlètes tricolores ou alors très peu. Olivier Muller doit être cité ici en n’hésitant pas à miser sur le savoir faire français là il aurait aisément pu opter pour une tête de série venue de Hollande ou d’Europe de l’Est. On ne mise plus sur nos combattants comme ce fût le cas à une époque où ils étaient demandés aux quatre coins de la planète : Jérôme Le Banner, Cyril Abidi, Samir Mohamed,  ils sont nombreux à avoir participer à la french touch il n’y a pas si longtemps finalement. Cette époque semble révolue et les raisons sont multiples.

La multiplication des fédérations en France a eût pour effet un nivellement par le bas et seule la savate boxe française a été épargné par ce cataclysme. Avec une multitude de titres de champions de France, nationaux ou encore fédéraux les talents ont été dispersé, les titres sont devenus plus faciles a décroché et nous voyons aujourd’hui le résultat.

Ce n’est pas faute d’avoir tiré la sirène d’alarme mais il est triste de constater que peu, très peu de boxeurs français peuvent toujours rivaliser avec l’élite mondiale aujourd’hui. Arrêtons cette course à l’amateurisme à tout va et redorons la vitrine du pieds-poings français qu’est l’élite. C’est la première nécessité !

Il faut impérativement que la France ouvre les yeux et fasse un vrai travail d’introspection sous peine de voir mourir nos sports. Il y a urgence car cela fait de long mois que les résultats sont mauvais. Le mal est de plus en profond !

Les différents dirigeants doivent se mettre autour d’une table et penser à l’intérêt général. Combattre ce qui ne vas pas est préférable à contourner ce qui ne vas pas. La différence est énorme ! Bien sur que ce n’est pas simple et qu’il faut composer avec des entités fortes mais c’est possible à condition de le vouloir. La trêve olympique qui approche doit être salutaire mais aussi l’occasion de tout mettre sur la table et repartir du bon pied. On peut rêver.

En lien direct avec le web

box fight-night krush kunlun
ufc ndc bellator k1
afld
k-1-euro1 iska wkn wmc

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :