En continue

10 bonnes raisons d’aimer la Nuit Des Champions

S’il y a un show qui fait l’unanimité auprès du public c’est bien la Nuit Des Champions. Seul événement à faire sold out dans une structure de 7.000 places (ndlr : le Palais Des Sports de Marseille), le concept de la famille Roméas évolue bien et l’on peut même dire que la grande dame (22 ans d’existence) a de beaux jours devant elle.

Et finalement il y a de nombreuses raisons à cela et nous avons retenu celles qui nous semblaient les plus importantes.

ndc

10 bonnes raisons d’aimer la Nuit Des Champions

La NDC est un exemple de tradition à plus d’un titre. D’abord elle a su migrer comme l’a fait le pieds-poings en passant du full contact au K-1. Après avoir offert de nombreux combats d’anthologie dans la discipline chère à des hommes comme Olivier Cerdan, Pascal Leplat, Youcef Zenaf, Jean Yves Theriault ou encore Christian Battesti, la mutation vers le K-1 s’est faite dans l’excellence. Et s’il ne fallait citer qu’un seul combat, ce serait sans aucun doute celui qui a opposé Karim Bennoui et Thomas Adamandopoulos à deux reprises. Nous étions clairement dans le haut du tableau. Nous ne pouvons parler de mutation sans évoquer l’implication de plus en plus forte d’Anthony Roméas qui assume de plus en plus de choses auprès se son père et parvient au fil du temps à imposer sa griffe sur la fightcard.

Le Palais Des Sports est magique ! L’ambiance y est comme nulle part ailleurs et pouvoir y évoluer en tant que compétiteur ou arbitre c’est une chance qu’il faut savoir apprécier à sa juste valeur.

L’histoire de la Nuit Des Champions est une aventure à elle seule. De souvenirs, nous n’avons pas vu autant de boxeurs de renom dans un même tournoi en France : Olivier Cerdan, Perry Ubeda, Christophe Tendil, Ignacio Sanchez, Christophe Landais, Francis Kitoko, Sofiane Allouache et Franck Mezaache. Il fallait parvenir à attirer 8 hommes de ce calibre. Et finalement cette épreuve à élimination directe révèle à merveille ce qu’est la NDC depuis sa création. Faire venir les meilleurs pour en sortir le meilleur.

L’ouverture d’esprit est aussi une vraie raison d’aimer cette soirée. Peu à peu, des jeunes y sont conviés pour essayer de s’y faire une place et ce n’est pas simple. Intégrer le programme c’est forcément réaliser un grand match et bien sur s’imposer.

Nous ne pouvons pas oublier les invités prestigieux qui sont conviés chaque année. Indéniablement, la 20ème édition est l’exemple parfait pour cela. Au-delà de tous les boxeurs marquant les plus de 2 décennies d’existence, il faut rappeler la standing ovation reçu par Monsieur Marvin Hagler qui avait gratifier le public d’une petite séance de shadow en smoking rien que ça. C’était en 2009 !

La sixième bonne raison réside dans le fait que la NDC rivalise avec les plus grands circuits actuels en offrant des affrontements éclectiques avec des champions reconnus. Elle est à l’origine du retour des fighters japonais sur le sol français après plusieurs années d’absences.

Les Roméas marche à l’affect. Aucun boxeur qui s’est produit dans ce show ne vous dira le contraire. Dans l’organisation on aime l’athlète, on le met dans des conditions optimales pour qu’il donne le meilleur de lui-même. Et l’interaction se fait à merveille.

Et le spectacle ! Comment ne pourrions nous pas évoquer le spectacle. La Nuit Des Champions a proposé un nombre incalculable de décor qui ont évolué au fil des années. Des colonnes romaines aux tambours du Bronx en passant par les cages, là aussi il y a quelques heures de réflexion pour trouver les ingrédients parfaits et ravir toujours plus, le public.

Qu’Erick Roméas nous pardonne cette légèreté mais s’il y a bien une raison d’aimer la « Nuit » comme il aime à l’appeler, c’est pour le sourire de Marie France Roméas. Derrière chaque grand homme se cache une femme et c’est tellement vrai ici. Madame Roméas partage elle aussi cette passion n’hésitant à soutenir ses chouchous comme elle les appelle avec la gentillesse qui la caractérise.

La dernière raison essentielle pour nous d’aimer la Nuit Des Champions, c’est que comme nous l’avons écrit un peu plus haut, c’est une grand dame et comme toujours avec une grande dame, on se doit d’être élégant, courtois mais aussi passionné. Et pour tout vous dire, ils sont nombreux à parcourir des centaines de kilomètres pour pouvoir l’approcher. Le 14 novembre prochain n’échappera pas à la règle et comme pour tous grands rendez-vous, il faudra être prêt à en prendre plein les yeux !

En lien direct avec le web

box fight-night krush kunlun
ufc ndc bellator k1
afld
k-1-euro1 iska wkn wmc

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :